Autres techniques de reverdissement

Fanya Juu et Fanya Chini
Gestion du pâturage
Parcelles d'Olopololi
Lignes de pierres
Exclos forestier

Fanya Juu et Fanya Chini

Fanya Juu et Fanya Chini sont des techniques de récupération des eaux de pluie.

Les agriculteurs creusent des tranchées le long des contours de leurs terres agricoles afin de prévenir l’érosion et de récupérer l’eau de pluie précieuse sur leurs terres. Fanya Chini signifie « jeter vers le bas » en swahili. Cette technique empêche la pluie qui tombe à l’extérieur de la terre d’y pénétrer, empêchant ainsi l’érosion des sols fertiles. Fanya Juu signifie « jeter vers le haut », et empêche la pluie tombant à l’intérieur de la terre de s’écouler, augmentant ainsi la disponibilité de l’eau pour les cultures sur la terre. Au final, ces techniques aident les agriculteurs à reverdir encore plus leurs exploitations ! Les agriculteurs de la région de Dodoma, en Tanzanie, ont ainsi appliqué les techniques Fanya Juu et Fanya Chini sur leurs terres. Apprenez-en davantage sur les avantages des techniques Fanya Juu et Fanya Chini dans cette vidéo.

default

Gestion du pâturage

L’une des causes principales de la dégradation des terres est le surpâturage.

La gestion du pâturage est par conséquent d’une grande importance. En empêchant le bétail de paître dans les zones les plus vulnérables, ces dernières ont le temps de se régénérer. Dans le cadre de nos projets, nous diffusons les connaissances sur les avantages et les techniques de gestion du bétail et des pâturages de différentes manières, en impliquant toujours les communautés maasaï. De cette manière, nous arriverons à reverdir les terres dégradées.

La gestion des pâturages est utilisée dans le cadre de nos projets dans le parc national d’Amboseli, le ranch collectif Olgulului-Ololarashi et le ranch collectif Kuku au Kenya.

Picture by ©KIRSTENVANSANTEN

Parcelles d'Olopololi

Une parcelle d’olopololi est une technique traditionnelle de gestion des pâturages des Masaïs, qui semble être abandonnée depuis un certain temps.

Les parcelles olopololi sont des zones marquées de terres communales, dans lesquelles le pâturage n’est autorisé que pendant des périodes spécifiques, comme à la fin de la saison sèche, lorsqu’il y a moins d’autres endroits où paître, ou seulement pour certains animaux comme les veaux.

Avec nos partenaires locaux, nous avons redonné vie à cette technique ancestrale. Nous recourons au marquage au sol et à des campagnes de sensibilisation, afin d’informer les communautés locales des zones dans lesquelles s’appliquent les règles de pâturage. Des comités de pâturage, constitués de membres de la communauté, sont chargés de superviser la gestion durable des prairies. Ils surveillent étroitement les parcelles, afin que l’herbe ait le temps de repousser.

Nous avons ainsi aménagé des parcelles d’olopololi dans le cadre de nos projets dans le parc national d’Amboseli et le ranch collectif Olgulului-Ololarasshi au Kenya.

Fenced Olopololi in Amboseli, Kenya

Lignes de pierres

Les lignes de pierres sont utilisées pour récupérer l’eau de pluie et empêcher l’érosion du sol.

Elles sont souvent utilisées dans les sites de projets où les pierres sont abondantes. Les pierres atténuent la force érosive de l’eau et favorisent l’infiltration de l’eau dans le sol. Les matières organiques et les graines sont récupérées également par ces pierres, permettant ainsi à ces dernières de germer et de reverdir la région. Nous avons adopté des lignes de pierres dans le cadre de notre projet au ranch collectif de Kuku.

4_option 1_Kuku_ Kenya_Work_What we do_Justdiggit_kenya_Kuku_stone_line_vegetation

Exclos forestier

En raison du surpâturage de la faune et du bétail, de vastes régions se retrouvent dépourvues d’arbres.

En protégeant temporairement les zones déboisées des éléphants, ces régions auparavant presque arides peuvent se transformer à nouveau en savanes herbeuses. Ce phénomène est d’une importance capitale pour la biodiversité et le climat local, puisqu’il permet de rafraîchir la zone et procure de l’ombre, de la nourriture et un abri aux oiseaux, aux insectes et aux animaux. Nous avons mis en place des exclos forestiers dans le cadre de notre projet dans le parc national d’Amboseli au Kenya.

Men Digging Enkii Kenya Tony Wild

Encore plus de techniques de reverdissement

Il existe de nombreuses autres techniques de restauration des paysages pour reverdir les terres dégradés. Avec nos partenaires SamSamWater et Nature^Squared, nous avons développé l’outil en ligne Greener.LAND. Cet outil regroupe une grande variété de techniques de reverdissement. Sur la base des particularités inhérentes à un paysage spécifique, l’outil recommande les types d’interventions les mieux adaptés à ce terrain. Des vidéos et des images claires et simples aident les utilisateurs à appliquer les interventions spécifiques sur leur propre terrain. Ainsi, tout le monde peut participer à la révolution verte!

Pourquoi le reverdissement
est efficace

Bringing back vegetation has lots of positive effects on the environment, local communities and their livelihoods and biodiversity. By using a diverse range of landscape restoration techniques, we can give nature a hand and bring back vegetation in these degraded areas. When vegetation has returned, it can help to restore an entire area!

09. Bunds before and after the first rainy season Kuku, Kenya-18812

Techniques de reverdissement
que nous utilisons